Les origines du Bivouac

 

"Je suis juste un travailleur autonome"

 

Cette phrase, je l’ai entendu à plus d’une reprise lors d’un salon pour les entrepreneurs durant lequel j’étais exposante avec mon entreprise.

 

Comment se pouvait-il qu’un travailleur autonome ne se sente pas à sa place dans un lieu dédié à l’entrepreneuriat ?

 

Et surtout, comment est-il possible de penser « Je suis JUSTE un travailleur autonome » ?

 

Être travailleur autonome, c’est oser mettre en action le rêve que plusieurs caressent de devenir entrepreneur sans jamais passer à l’acte. C’est de l’audace, du courage, de la ténacité !

 

Être travailleur autonome, c’est faire partie d’une communauté de plus de 560 000 personnes au Québec qui génère plus de 30 milliards de dollars chaque année en PIB.

 

Le Bivouac Salon du travailleur autonome est né de cette phrase, de l’idée de donner une place à tous les travailleurs autonomes, un lieu de rassemblement où l’on peut être fier de notre statut, un lieu de partage d’expertises sur des sujets qui nous concernent vraiment, un lieu de développement d’affaires et de réseautage profitable pour chacun.

 

Au plaisir de vous y retrouver !

Véronique Plouffe, Fondatrice du Bivouac

 

 

Pourquoi s'appeler Bivouac?

 

Un Bivouac, c'est une installation provisoire permettant de passer une nuit dans une paroi au cours d'une ascension. On le définit également comme un campement en plein air, sans tente ni abri. 

 

Un Bivouac - Salon de l'Entrepreneuriat, lui, devient un rassemblement d'entrepreneurs qui prennent dans un moment d'arrêt  pour se ressourcer avant de continuer l'ascension de la plus belle montagne qui soit... celle du succès de leur propre entreprise. Le temps d'une journée intensive de création, de réseautage et de planification stratégique, chacun à l'occasion de ranimer son énergie, d'aligner ses idées et de développer de nouveaux outils afin de poursuivre son ascension.

 

RETOUR